insectes

De l`entomologie à l`entomophagie, passant par l`entomophilie

 

Dans cet article, nous parlerons ici d`insectes, ces bêbêtes à 6 pattes, dont le nom vient du Latin « insectum » signifiant segmenté, cela souligne leur anatomie, très segmentée en de nombreux articles articulés. À noter que « Entomologie » vient du grec ἔντομος (éntomos) signifiant « incisé, entaillé ».

Il en existe, aux dernières nouvelles, plus de 1,3 million d`espèces, dans tous les milieux de notre planète, constituant une masse presque inimaginable, en tout cas bien plus que tous les mammifères oiseaux et poissons réunis…

Nous les côtoyons toujours, mème en hiver, même dans la maison, mais surtout en saison chaude et dehors. Certains ne nous semble pas très utiles, tandis que d`autres sont reconnus comme nos alliés et quelquefois sauveurs de l`humanité !

 

2 Juin 060

Rhinocéros (Oryctes nasicornis)

l`entomologue

En observant les insectes, nous remarquons déjà les 3 différentes parties du corps, composé d`exosquelette (en chitine) articulé, pourvu de couleurs ou non, d’ailes ou non, de parties anatomiquement spécialisées comme les pattes pour sauter ou les pièces buccales pour sucer… c`est tout un monde d`observations, d`admiration, de déductions pour connaître leurs mœurs, leur nourriture, leur mode de reproduction et comment ils passent l`hiver !

  • Leur croissance : il y a les insectes a transformation complète (chenille>papillon et larve>mouche) et les insecte a transformation incomplète (grillons, sauterelles), et ce sont les adultes qui ont des ailes (sauf exceptions), et donc les larves en sont dépourvues, mais peuvent ramper, marcher, nager….

  • Leurs régimes alimentaires > herbivores, pollinivores, nécrophages, carnivores, hématophages, nectarivores, xylophages...

  • Leurs mœurs : arboricoles, aquatiques, semi-aquatiques, champêtres, solitaires, sociales, semi-sociales, parasites….

  • Leurs types de reproductions : sexuée, parthénogénétique, en colonies familiales ou féministes

  • Leurs modes d`hibernation : migration, léthargie, diapause…

Tout un monde, le monde merveilleux des insectes, les insectes sont nos amis !

 Papillon orange v

l`entomophile

Cet amoureux des insectes se balade souvent avec un appareil photo pourvu d`un objectif Macro, stationne au ras du sol ou appelle un taxi pour suivre ce papillon.

Plus précisément, l`entomophile scientifique, espèce très rare et en voie de disparition, capture et naturalise les insectes remarquables, comme au temps des cabinets de curiosités. Cela est une tache délicate, car il faut tenir compte des statuts de protection des animaux…

 

Les scientifiques entomologistes missionnés par un Muséum ou des associations de protection de la nature, usent de pièges divers et lumineux pour attirer, identifier et comptabiliser nos insectes, afin de mieux les connaître et les protéger.

 

Le jardinier est conscient de l`utilité des insectes et va tout faire pour l`accueillir au sein du jardin : murs de pierre et de terre, tas de bois, arbres accueillants et les fameux nichoirs ! En exemples d`insectes utiles, les abeilles et coccinelles, mais aussi les perce-oreilles, bourdons, guêpes, mouches et papillons, permettront à la fois la pollinisation des fleurs qui donneront les fruits et légumes, la régulation des autres insectes vecteurs de maladies ou boulottant les productions, le nettoyage naturel etc....

 

l`entomophage

L`insecte, « le sixpattes », la « bestiole*, le ver, la larve, sont une nourriture de base, non seulement pour les insectivores naturels, mais aussi pour les humains des contrées africaines et asiatiques.

 

20170530_103015

Petit jeu sur les insectivores et insectophages de nos contrées

>>> Relier les prédateurs avec leur proie spécifique

  1. hirondelle

  2. petit rhinolophe (chauve-souris)

  3. herisson

  4. taupe

  5. mésange

  6. bondrée apivore

  7. grenouille agile

 

  • larves aquatiques

  • larves de hannetons

  • moucherons

  • papillons nocturnes

  • chenilles

  • abeilles et guepes

  • scarabés

Les européens ne mangent pour l`instant que des insectes à l`apéritif, comme une curiosité. Et pour faire des repas complets, ce sera une question de latitude et de richesse. C`est très facile, peu coûteux et très nourrissant, beaucoup de pays se nourrissent de délicieux vers et sauterelles frites, alors que nos protéines sont majoritairement apportées chez nous par la viande.

Or cette production de viande (bœuf, porc, poulet etc.) coûte beaucoup trop a long terme à notre planète, en demandant l`utilisation d`ènormément d`énergies non renouvelables et véhiculant des maladies (grippe par ex). Pour obtenir 1 kg de viande bovine, il faut consommer 7,8 g de CO2, contre 0,09 g pour les insectes c’est 0,09g, la différence est énorme !

Il existe encore assez peu de production locale (une à Toulouse par ex), et que sur quelques sortes d`insectes, mais la gastronomie évolue, avec par exemple la confection de petits cookies énergétiques ou la présence d`insectes est invisible (farines). Cela pourrait être une solution pour que nous nous mettions tous à l`entomophagie ! Bon appétit !

 

Virginie

 

 

 

Portrait d`un insecte utile (de wikipedia)

 

Le Ténébrion meunier (Tenebrio molitor) est un insecte de l'ordre des coléoptères et de la famille des tenebrionidae, décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758.

 

Il est capable de vivre dans des denrées stockées très sèches, notamment dans la farine, et on en trouvait de nombreuses larves dans les anciens moulins, d'où son nom de meunier, il est omnivore et saprophage (se nourrit de déchets).

 

L'adulte est de couleur brun-noir (d'où le nom Tenebrio), le juvénile est brun-orangé. La larve est vermiforme, de couleur marron-jaune : on l'appelle le ver de farine.

 

Comme chez tous les arthropodes, la croissance est discontinue (indirecte) : l'animal est recouvert d'une cuticule rigide, lui servant d'exosquelette, qu'il doit renouveler périodiquement pour en fabriquer une plus grande. C'est le phénomène de la mue.

Le ténébrion se reproduit relativement vite : le cycle de développement complet s'effectue en deux à trois mois, si les conditions sont favorables (25 à 27 ), mais peut prendre une année dans la nature. La femelle pond des œufs très petits et transparents, difficiles à détecter dans la farine. Il en sort de minuscules larves blanches, qui se colorent peu à peu.

Le nombre de stades larvaires, séparés par des mues, est variable : un minimum de 8, un maximum pouvant dépasser 20. L'animal est en effet capable d'adapter la vitesse de son développement discontinu aux conditions extérieures. Il aura tendance à grossir plus et à faire plus de mues larvaires, s'il trouve de la nourriture en abondance et s'il vit au contact d'autres larves (donnant ainsi des adultes plus gros). Au contraire, il aura tendance à se métamorphoser moins vite si les ressources alimentaires s'épuisent ou s'il est isolé (donnant ainsi des adultes plus petits).

 

Le stade nymphal dure de 6 à 20 jours selon la température et l'adulte peut vivre quelques semaines (à 2 mois ou plus) au cours desquelles la femelle effectue plusieurs cycles de ponte (quelques centaines d'œufs au total).

 

La transformation de la nymphe en adulte est facile à observer, il suffit de guetter ces quelques signes : la nymphe est agitée de petits mouvements d'abdomen réguliers ; les pattes, les yeux et les antennes se colorent d'un marron-rouge, l'ocelle (la tête) devient orange, les futures ailes et les pattes s'écartent lentement du corps. Puis, la nymphe commence à muer, et les élytres s'étirent jusqu'à avoir leur forme d'adulte. Les juvéniles sont brun-roux, la coloration noire apparaît en quelques jours.

 

Bien que doté d'ailes, l'adulte vole rarement et on peut le trouver en été sous les écorces.

Les vers de farine (tenebrio molitor)

 

 

Élevage

Cet insecte est inoffensif pour l'humain et facile à élever.

Il suffit d'acheter quelques larves, vendues sous le nom de « ver de farine », dans une animalerie et de les mettre dans un récipient contenant quelques centimètres de farine de céréales. Les parois du bac seront lisses et non comestibles pour éviter que l'insecte ne grimpe ou ne le ronge. En élevage, le ténébrion adulte reste dans ce bac et ne s'envole pas. Les larves s'enfoncent dans la farine pour se nourrir et remontent à la surface pour effectuer leurs mues et leur métamorphose.

 

Une particularité remarquable de cet animal est qu'il n'est pas nécessaire de lui donner de l'eau, ce qui en simplifie grandement l'élevage. En effet, il est capable de récupérer l'eau contenue dans l'air atmosphérique et dans des aliments très desséchés.

 

Toutefois, cet insecte est considéré comme omnivore (polyphage) car il affectionne aussi les fruits, les légumes et les protéines. Un morceau de pomme ou de carotte, de temps en temps, ou quelques épluchures permettront aux larves de prendre du poids plus rapidement. On peut également leur donner du son, du pain, des croquettes, ou toute autre denrée séchée. D'autre part, cet animal n'hésite pas à dévorer ses congénères lorsqu'ils sont morts, blessés ou simplement affaiblis par les mues de métamorphose. Pour que l'élevage perdure, il est donc conseillé d'isoler les jeunes nymphes nouvellement formées (qui n'ont pas besoin de manger) et de ne les remettre dans un bac de nourriture que deux ou trois jours après la mue adulte.

 

Utilisations

On peut trouver cet insecte dans la plupart des animaleries car il est elevé pour la pêche, l'alimentation animale et, même, parfois, pour l'alimentation humaine !

 

De par la facilité de son élevage, cet insecte est très utilisé dans les laboratoires de recherches pour des études physiologiques sur son développement et sur son endocrinologie.

 

L'élevage, à la portée des enfants, est tout à fait recommandé aux écoles pour des observations sur le développement des insectes.

 

Le ver de farine sert à l'alimentation en élevage de nombreuses espèces : oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons, fourmis, rongeurs… et pour moi au sauvetage des chauves-souris.

 

Plat de vers de farine

 

En Europe, elle est mise en vedette actuellement par des émissions de télévision montrant des concurrents contraints d'en manger pour réussir une épreuve. Toutefois, les individus achetés en animalerie ne sont pas garantis sans parasites transmissibles à l'homme. Il faut être certain de la qualité de l'élevage ou éviter la consommation crue de cet insecte. Consommées vivantes les larves sont très juteuses et d'une saveur assez sucrée. Leur goût rappelle celui de la noisette et de l'amande. Les vers de farine peuvent remplacer les noix, les raisins secs ou bien même les morceaux de chocolat dans les pâtisseries. Dans les tartes salées, ils remplacent les lardons ou le jambon. On peut aussi les faire frire et les consommer comme des petits lardons grillés.

 

La larve de cet insecte, riche en protéines est souvent utilisée par les adeptes de la consommation d'insectes, ou entomophagie, ou a été proposée comme complément alimentaire.

 

Articles web recommandés

http://www.mangeons-des-insectes.com/

 

boutiques recommandées par Virginie

http://www.micronutris.com/fr/accueil

 

 


 

Animation "Les insectes sont nos amis"

 

insectesMoyenne

  • récolte des petites bêtes et détermination simple - plein air

  • étude de l’anatomie (coloriages) – intérieur ou plein air

  • loto des papillons (malette des papillons CPN) – intérieur ou plein air

  • Comment accueillir les insectes dans le jardin, dans la rue, fabrication de nichoirs, du plus simple au plus complexe suivant l’âge des enfants et le budget – intérieur ou plein air

 

 P1090638

P1090619

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demande de devis : vesperanature@gmail.com

 

 


 

En janvier 2019, virginie est intervenue à Etic Etap pour des animations insectes avec des classes de cp/ce1/ce2.

 

20190301_112147

 

20190301_105608

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponse au jeu:

hirondelle mange moucherons

petit rhinolophe (chauve-souris) mange papillons nocturnes

herisson mange scarabés

taupe mange larves de hannetons

mésange mange chenilles

bondrée apivore mange abeilles et guepes

grenouille agile mange larves aquatiques

 

 

 


 

Prochaines animations Vespera

insectes amis 2019

 

Les insectes sont nos amis


    Devenez entomologue en participant aux programmes d’inventaires de notre région : insectes pollinisateurs, papillons diurnes et nocturnes, lucanes etc.….
Rendez-vous le mardi soir à Monts à partir du mois de mai

Mardi 21 mai à 18h : inventaire des insectes en bord de l'indre (parc de la Fontaine, rv au parking)

Mardi 4 juin à 18h : inventaires papillons en bord de l'Indre (parc de la Fontaine, rv au parking)

Mardi 11 juin à 18h : inventaire des insectes des coteaux calcaires (Stade de Monts)